Participer

Exposer

Comment se fait notre lettre ?

Travail de fouine, parcours de combattant ... au secours !

Nous essayons de diffuser le journal, au plus tard, le jeudi avant la prochaine place aux arts. On tolère les retardataires dans la limite du raisonnable.

Quant à la partie éditoriale, on n’écrit pas beaucoup autour des expos, on essaie d’utiliser un maximum des infos déjà écrits de l’artiste ou ce que l’on trouve sur le web. Assez souvent, il faut transformer le texte à la 3e personne (le "je" devient "il" ou "elle"). Quand c’est la rédaction qui écrit, nous utilisons le "nous" littéraire.

Obtenir du bon texte en quantité suffisante et la tâche la plus difficile.

Quand nous recevons des infos durant le mois, nous les mettons dans l’agenda du site (souvent dans l’état, si les infos sont insuffisantes). L’agenda est notre aide-mémoire quand nous faisons la lettre.

Pour ce qui est la collecte, en gros, ça se passe de quatre façons :

  1. les artistes pensent à nous filer l’info mais c’est largement insuffisant
  2. les artistes nous donnent l’info et c’est impeccable
  3. les artistes ne pensent pas à nous et on est obligé d’écumer web, agendas papier et journaux
  4. les artistes filent l’info mais trop tard pour être diffusée dans la lettre

Dans le cas numéro 1, on doit faire une recherche Google voir si l’artiste a un site ou si quelqu’un a mis un complément d’infos (dans les offices de tourisme, arvernetribune.fr ou cyberbougnat.net, par exemple). Si ça ne donne rien, contacter l’artiste et lui demander s’il peut donner plus d’infos lui-même ou nous référer au responsable de la salle. Au pire, ils envoient un carton par mail et le pire de tout c’est quand ils envoient un .jpg contenant du texte (là tu peux essayer de l’OCR, ressaisir à la main, ou rejeter l’info). Si on réussit à avoir des infos suffisantes on passe au cas no 2 ci-après

Dans le cas numéro 2, on a tout sous la main pour faire une annonce correcte. On fait l’annonce sur le site (dans l’agenda). On y mets tous les textes, visuels et parfois un google map. Si c’est le moment de faire la lettre, on crée un nouvel article dans la rubrique "Lettres d’informations" avec le titre et sous-titre qui vont bien. Préparer une annonce consiste en insérer manuellement les infos et texte dans une table SPIP. Le visuel sur la gauche est un recadrage choisi en rapport avec l’expo. Il doit être aguichant et représentatif de l’expo et de l’artiste. Sa largeur est de 133 pixels, ni plus, ni moins. La hauteur peut être choisie en fonction des infos disponibles pour l’annonce.

Dans le cas numéro 3, c’est le fruit du hasard. On peut tomber sur les vrais trouvailles grâce à Google. Dans ce cas, la collecte consiste à un pompage éhonté des infos. La reprise des infos écrites sur expos est permis tacitement. Quand il s’agit d’un écrit (présentation de l’artiste par exemple), on met entre guillemets et, si possible, mentionne les crédits. Pour l’instant, on ne note que rarement les URL sources, mais pensons que c’est à faire à l’avenir. Quand on réussit à avoir des infos suffisantes on passe au cas no 2 ci-dessus.

Dans le cas numéro 4, c’est-à-dire, des infos, mais trop tard pour la lettre, on fait l’annonce dans l’agenda. Si son expo n’est pas terminée le mois suivant, il parait dans la lettre du mois suivant. Selon l’état des infos, on passe au cas no 1 ou cas no 2.

Pendant la mise en page des annonces sous SPIP, nous regardons s’il y en a une qui pourrait servir pour un article plus longue ou pour un coup de projecteur, comme dans le cas d’Amélie Soubrand en octobre 2009. Nous cherchons aussi des sujets d’édito et aimerions, à court échéance, avoir un édito par mois écrit par un invité (artiste, association, politique, juridique ou autre). Donc, une partie de notre travail serait de maintenir un calendrier des contributeurs pour l’édito, les trouver, les engager, les suivre, et surtout, de produire un édito de secours, souvent de sa propre main ;)

Quand la version web est au point, on publie sur le web et on boucle (c’est-à-dire plus de modif, sauf correctifs). A partir de la version web, on produit un version mél de la lettre au format HTML. Il s’agit d’un étape manuel pour l’instant mais qui sera automatisé à terme.

La lettre est transféré sur le serveur de mailing, testée et enfin appliquée à notre liste de destinataires.

Le site Placeauxarts.net cherche des rédacteurs bénévoles pour nous donner un coup de main avec la rédaction de notre lettre d’info. Si l’idée de participer vous tente, il suffit de répondre à ce courriel ou contacter la rédaction.

 
Les oeuvres présentées sur ce site le sont avec la permission des artistes. Tous les droits concernant les photos et images présentées sur ce site
sont réservés, toutes les reproductions ou partielles ou intégrales, ainsi que les distributions sont strictement interdites sans l'accord des artistes.