Participer

Exposer

 Pascal Tarraire

63500 Issoire - Tel : 06.71.95.93.25  
Visiter son site web

Pascal Tarraire s’inscrit dans une démarche artistique qui s’attaque aux clichés de la photographie et de la culture. Par rapport à la vielle problématique des liens entre la photographie et la peinture, dont elle prendrait la relève, le photographe ne cesse de revendiquer des références aux maîtres de l’art pictural, de Van Gogh et ses autoportraits à Dali en passant par Courbet et des sexes de femmes en évidence.

Quelques oeuvres

Pascal Tarraire donne rendez-vous aux Clermontois tous les 1er dimanche de chaque mois, Place aux Arts, aux Salins à coté de la brocante.
 


 

A propos de l’artiste

Pascal Tarraire et la photo mièvre

par Loïc Fel

« Avec Pascal Tarraire, photographe issoirien passionné, après l’art brut et l’art naïf, on peut parler de la photo mièvre.

N’exagérons rien, il s’agit d’un qualificatif de genre revendiqué par l’auteur lui-même, qui sans vergogne s’exclame que « La photographie consiste à faire faire de jolies choses à de jolies filles ». Heureusement pour elles, le photographe reste complice et ses modèles ne sont pas dupes.

Pascal Tarraire s’inscrit dans une démarche artistique qui s’attaque aux clichés de la photographie et de la culture. Par rapport à la vielle problématique des liens entre la photographie et la peinture, dont elle prendrait la relève, le photographe ne cesse de revendiquer des références aux maîtres de l’art pictural, de Van Gogh et ses autoportraits à Dali en passant par Courbet et des sexes de femmes en évidence. Il reprend aussi de façon tellement flagrantes les maîtres que la photo que ses oeuvres personnelles frisent la copie, un succédané peu satisfaisant, une copie naïve, une retranscription mièvre, un cliché au sens plein du terme, mais dans une pratique consciente et voulue qui frise toujours les limites entre la réflexion sur le support, l’ironie et la provocation.

Ceci se retrouve dans sa pratique du portrait. Les modèles sont souvent clairement identifiés comme des amies, par exemple. La photo prend donc une dimension personnelle, presque privée et donc banale, ce qui l’exclut du domaine de l’art spontanément, mais c’est en conformité avec la pratique spontanée d’une photographie mièvre. Ainsi la diversité des genres des clichés qui constituent ce recueil est dépassée par cette forme d’unité qui consiste à mettre en scène un regard naïf. Ainsi, on peut aller du pornographique un peu convenu avec un « autoportrait » qui ne montre que le torse et le pénis du photographe sur qui on pratique une fellation, jusqu à des photographies au romantisme désuet et objectivement mièvre, en passant par des éléments poétiques et jeux de formes presque incongrues dans cet ensemble qui passe du lyrisme au vulgaire sans transition. Donc, c’est une oeuvre très particulière que diffuse Pascal Tarraire en 59 clichés en noir et blanc, l’ensemble reste original par son jeu, à apprécier au second degré. »

Cursus Universitaire

  • Baccalauréat Série Lettres, mention assez Bien

1994 : Deug Lettres Modernes, Université de Clermont-Ferrand

1996-1999 : Ecole Nationale de la Photographie d’Arles

Expériences professionnelles et artistiques

2006 : Exposition Plasticien du Puy de dôme, conseil général, 3eme prix du public

  • Publication d’un poster-exposition de 20 de mes images
  • Préparation d’un second livre
  • Acquisition de 5 de mes images pour le fond patrimonial de la bibliothèque universtitaire de clermont ferrand
  • participation chaque premier dimanche matin du mois à Clermont ferrand à l’opération Place aux Arts

2005 :

  • Exposition Galerie Fnac Tours
  • Exposition Bibliothèque de Gannat
  • Intervention Lycée Romagnat BEP photos

2004 : Publication de 15 cartes postales d’art dans son coffret.

  • Mise en rayon de mon livre dans une trentaine de bibliothèques de la région Auvergne
  • Participation au festival Art et lire, Quartier Fontgiève, Clermont-ferrand

2003 :

  • 7 mars, sortie officielle de mon premier livre "Corps partagés
  • Première exposition personnelle dans les salles Jean Hélion du centre culturel Nicolas Pomel d’Issoire du 7 au 30 mars 2003.
  • Reportage France 3 Auvergne sur l’exposition d’Issoire et interview
  • Juillet : Projection de 15 images à Voies off à Arles pendant le festival photo.
  • Septembre : Exposition au festival Nicephore + 163, Clermont-Ferrand.

2002 : Préparation d’une monographie de mes images.

  • Création d’un site personnel http://corpspartages.free.fr
  • Publication d’une double page dans Réponse Photo no !25
  • Articles presse nationale et régionale

2001 : exposition de 10 images sur le site www.itisphoto.com et démarchages pour exposer sur d’autres

  • Publication dans le numéro de Mai de Réponse Photo, 2eme prix concours le couple.

1999-2000 : .Assistant-tireur de Lucien Clergue. Lauréat d’un concours photo du C.R O U.S sur le thème "l’autre"

1998 : Lauréat du concours Ilford.

  • Projection de 20 de mes images sur la place du Forum d’Arles au cours du Festival Off des Rencontres Photographiques.

1997 : Assistant de F.Scianna (Magnum), Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles.

1993 : Intense activité cinéphilique, membre du Ciné-Club universitaire, collaboration à la revue de cinéma Venigo à l’occasion du festival du court-métrage de Clermont-Fd, création d’un numéro hors-série. Membre jury jeune du festival de Cannes organisé par le ministère de la jeunesse et des sports.

1994-1996 : Employé à la Direction Régionale des Affaires Sociales de Clermont- Ferrand, Service Formation Continue.

1990 : Lauréat concours d’écriture "Ecrivez à l’écrivain qui a changé votre vie"Lettre publiée dans un recueil Gallimard Jeunesse.

Début de mon activité photographique ; essentiellement des portraits.


 

Revue de presse

 

La Montagne (édition Clermont) le 2 décembre 2008

JPG - 121.8 ko
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 
 
Les oeuvres présentées sur ce site le sont avec la permission des artistes. Tous les droits concernant les photos et images présentées sur ce site
sont réservés, toutes les reproductions ou partielles ou intégrales, ainsi que les distributions sont strictement interdites sans l'accord des artistes.